SITE OFFICIEL DU SANCTUAIRE NOTRE-DAME DE PONTMAIN

B I E N V E N U E
W E L C O M E
W I L L K O M M E N
B I E N V E N I D O
B E M - V I N D O

MAIS PRIEZ MES ENFANTS DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS ¤
MON FILS SE LAISSE TOUCHER

Fête du Couronnement de la Vierge


Le dimanche 26 juillet, nous avons fêté le couronnement de la statue en marbre de la Vierge qui a eu lieu le 24 juillet 1934. Pour l’occasion nous avons présenté la relique d’un morceau du voile de Marie qui se trouve dans le socle de la vierge d’argent. Cette insigne relique a été donnée par la cathédrale de Chartres à l’occasion du couronnement.

JPEG - 295.4 ko
JPEG - 508.1 ko
JPEG - 429.8 ko
JPEG - 242.5 ko

Homélie du P. Renaud

Aujourd’hui nous fêtons le couronnement de la statue de la vierge de Pontmain qui a eu lieu le 24 juillet 1934. C’est une fête « made in Pontmain », dans le reste de l’Eglise c’est le 17ème dimanche du temps ordinaire avec d’autres lectures, un autre évangile.
C’est dire si la fête qui a eu lieu il y a 81 ans était importante. De fait, toute l’Eglise de France avait les yeux braqués sur Pontmain. Je vous invite à lire et à regarder les images à l’entrée de la basilique qui vous feront un peu revivre et prendre la mesure de l’évènement.
Présence de l’archevêque de Paris, de Rennes, l’évêque de Tarbes et Lourdes et puis des milliers de pèlerins, tous réunis pour déposer sur la statue en marbre qui se trouve maintenant dans la chapelle de la vierge une couronne de la forme de celle de l’apparition.
J’ai lu les annales de ND de P de 1934 pour me mettre aussi dans l’ambiance. Je suis tombé sur la demande formulée par l’évêque de Laval, Eugène Grellier, au Vatican, justement pour obtenir l’autorisation de couronner la statue. Elle est adressée à Eugène Pacelli le futur pape Pie XII qui était déjà un homme clé à St Pierre de Rome.

Je m’attendais à lire un bel exposé sur l’apparition de Pontmain une présentation profonde, spirituelle et théologique de la nuit du 17 janvier, quelque chose de vibrant. Mais pas du tout !
En fait l’évêque de Laval parle peu du 17 janvier. Il parle de la statue de marbre bénie en 1904. Il parle de la vie du sanctuaire. Il met surtout l’accent sur le nombre de pèlerins. Il en dénombre à peu près 45.000 par an en moyenne et cela malgré les conditions difficiles d’accès, la tortuosité des routes.
Il parle aussi des ex-voto 1300, ces plaques de marbres données par ceux qui veulent remercier pour une grâce reçue ici. Et il insiste sur le fait que les archives du pèlerinage conservent le témoignage de guérisons prodigieuses attribuées à Notre Dame de Pontmain

Au début j’étais un peu déçu de ne trouver que des faits et de chiffres, mais cela m’a fait comprendre une chose. Couronner la statue cela n’était pas revenir sur l’authenticité, la beauté de l’apparition mais c’était mesurer son effet, son impact sur les hommes et les femmes de l’époque.

En effet pourquoi couronner la statue de Notre Dame de Pontmain 63 ans plus tard si les pèlerins n’étaient pas au rendez-vous, si les gens ne prenaient plus la peine de se déplacer physiquement pour confier leur espérance leurs joies et leurs peines à genoux devant cette statue, si plus personne n’avaient envie de dire merci en levant les yeux vers Notre Dame de Pontmain.

Marie est reine oui c’est sûr, elle règne sur le monde car elle a été associée à la rédemption du monde d’une manière unique. Mais ce règne n’est pas une domination, c’est une invitation. Est-ce que Marie règne à Pontmain dans les cœurs des pèlerins afin qu’ils répondent à cette invitation ?
C’est la question qui se posait en 1934 et qui se pose encore aujourd’hui. Le message est là vivifiant, mais est-ce que nous voulons l’accueillir laisser Marie nous conduire vers son Fils ?

Le fait de couronner la statue est un geste très beau. Il a été fait d’une manière particulièrement solennel ce jour-là, il y a 81 ans mais c’est un geste très ancien et très populaire. Depuis le moyen âge, on avait l’habitude de tresser des couronnes de fleurs et de les poser sur les statues de Marie. D’ailleurs vous pouvez remarquer que spontanément beaucoup de pèlerins déposent des fleurs devant la statue.
On raconte aussi l’histoire de ce jeune garçon très priant qui aimait tresser des couronnes mais une fois rentré au noviciat des franciscains, il n’avait plus le loisir de cueillir des fleurs ni de les tresser. Pour cette simple raison, il a songé quitter le noviciat alors la Reine du ciel lui est apparu « pourquoi t’attrister je veux t’enseigner à changer ce présent en un autre plus précieux et à me former une couronne plus belle que cette guirlande de roses. Tous les jours, tresse moi une couronne de pieuses prières que tu peux toujours réciter ».

Nos prières quotidiennes et en particulier la prière du chapelet nous font revivre chaque jour le couronnement de la vierge. Le rosaire (la couronne de roses) se termine d’ailleurs par les mystères glorieux qui se terminent eux-mêmes par le couronnement de Marie. Le rosaire c’est 150 « ave maria » comme 150 psaumes, une belle couronne en somme.

Alors oui cette statue de marbre, dans ce sanctuaire mérite bien d’être couronnée car il y a toujours des pèlerins qui prient et des pèlerins qui sont exaucés.
C’est vrai nous ne sommes pas certains d’obtenir la réponse, que nous attendons mais dans la méditation et la contemplation au pied de Marie, nous trouvons un réconfort un détachement, un décentrement. Notre cœur se purifie et nos yeux s’ouvrent. Nous découvrons la joie mystérieuse de Marie, une joie qui surmonte la douleur.
Bernadette Soubirous la voyante de Lourde à la fin de sa vie était quasiment configurée à Marie et peut-être même à Notre Dame de Pontmain. Souffrante, alitée, un grand crucifix dans ses mains, elle a prononcé cette phrase inouïe « je suis plus heureuse qu’une reine sur son trône ».

(Ref. Annales de ND de Pontmain, 42ème année Juillet 1934, p. 90-93)


 
Abbé Michel Guérin (site)

Cause de béatification de l’Abbé Michel Guérin
Accéder au site

 
Dieu vous exaucera en peu de temps

Le dernier livre du Père Bernard Dullier Recteur du Sanctuaire...


Commander ce livre

 
Faire un don

Le Sanctuaire a besoin de la générosité des pèlerins et des donateurs pour pouvoir fonctionner tout au long de l’année...

 
 
 
Accès rapide / Quick access
Centre Pastoral du Sanctuaire - 3 rue Notre-Dame 53220 PONTMAIN - Tél: 02 43 05 07 26 - Fax: 02 43 05 08 25
 
 
 
Villes Sanctuaires CC Bocage Mayennais Radio Fidélité Diocèse de Laval